Augmentation du prix du beurre, quelles conséquences dans la boulangerie ?

 Article précédent Article suivant 
posté le 05 Octobre 2017 / par Pousstronic

Dans plusieurs pays, le prix du beurre a été multiplié par deux en un an, passant de 3 à 5,7 euros le kilo. Le prix de cette denrée n’avait jamais atteint un tel sommet. Matière première essentielle pour la fabrication de vos croissants et viennoiseries préférées, les boulangers s’y retrouvent t ils dans cette guerre de prix ?

Les causes de cette augmentation

Le beurre est un ingrédient indispensable chez les boulangers-pâtissiers, mais il devient difficile de s’en procurer aujourd’hui sans répercuter la hausse sur les produits finis.

Plusieurs facteurs expliquent la forte augmentation de ce produit de consommation courante.

Depuis une dizaine d’années, le beurre a été décrié comme mauvais pour la santé selon plusieurs organismes. D’où le choix au cours de cette période, de privilégier un lait beaucoup moins gras ne permettant pas de produire autant de beurre qu’auparavant. Aujourd’hui, les avis ont changé sur le beurre et la demande est en forte augmentation.

La crise du secteur laitier a entraîné une réduction de la production, notamment avec les aides de l’UE visant à encourager les agriculteurs à diminuer leurs cheptels.

Ces facteurs ont été amplifiés par une mauvaise saison de récolte des fourrages. Les vaches sont moins bien nourries, et les stocks de beurre en Europe sont au plus bas.

Enfin, la demande de « nouveaux » pays tels que la Chine ou le Japon pays est en augmentation.
 

Les impacts de la hausse du prix du beurre


La hausse du prix du beurre pousse les boulangers et les pâtissiers à s’adapter au mieux à la situation, mais souvent ils n’ont d’autres choix que de répercuter la hausse du prix sur les produits vendus.

Par ailleurs, si ce problème persiste, il y aura risque de pénurie, et dans le pire des cas, certaines lignes de production devront s’arrêter.

Du côté des consommateurs, ceux-ci manifestent leur inquiétude, si bien que nombre d’entre eux se sont précipités dans les grandes surfaces afin de se ravitailler par peur d’en manquer. Et cela ne fait qu’accroître cette pénurie. De plus, d’autres produits comme les yaourts sont sujets à la hausse de prix. En contrepartie, certaines personnes ont décidé d’acheter moins de beurre. Beaucoup de consommateurs partagent le même avis de revenir à l’utilisation de la graisse végétale dans leur cuisine en cas de forte pénurie de beurre.

Laissez un commentaire



commentaires