Comment gérer les invendus en boulangerie-pâtisserie ?

 Article précédent Article suivant 
posté le 18 Juillet 2018 / par Pousstronic

L’heure de la fermeture arrive, et les vitrines sont encore remplies de produits. Que faire ? Il est souvent difficile de gérer les invendus pour les boulangers-pâtissiers. Et cela peut vite représenter une perte financière pour eux si chaque jour, les invendus s’accumulent. De ce fait, il est important de trouver un moyen pour gérer de manière intelligente ces produits pour éviter le gaspillage.

Limiter autant que possible les invendus

La loi se montre de plus en plus exigeante sur les délais de commercialisation des produits périssables et les dates limites de consommation. Rien de plus efficace pour gérer ces pains et produits pâtissiers arrivés à fraîcheur limite que d’adapter la production aux demandes réelles du marché. Il ne faut pas produire uniquement la quantité de vente prévue.

Avec l’habitude, il est facile de définir ce que l’on peut écouler en une journée. Les boulangers et les pâtissiers pourront ainsi limiter les pertes et les gaspillages, ainsi que le manque à gagner. Pour s’ajuster au plus près des besoins des consommateurs, plusieurs solutions s’offrent aux professionnels de la boulangerie et de la pâtisserie. Certains boulangers optent pour la pâtisserie surgelée alors que d’autres choisissent de mettre en place un système de commande via internet. La vente des produits sur commande permet d’ailleurs d’éviter le gaspillage et la perte, surtout en matière de pâtisserie fine. À vous donc de trouver la solution la mieux adaptée à votre politique d’entreprise parmi ces alternatives afin de ne plus gaspiller vos produits.

Revendre les invendus en lot

Les boulangers se retrouvent souvent confrontés à ne vendre qu’une faible quantité de produits à un certain moment de la journée ou à un jour précis de la semaine. En effet, cela fait partie des risques à courir lorsque l’on se lance dans une telle activité. Parfois même, la recette est loin de nos espérances et de notre prévision. Et les invendus deviennent vite inévitables.

Pour réduire le manque à gagner, il est alors possible de revendre en lot ces produits de la veille, en promotion. Certains particuliers les achètent pour nourrir leurs animaux ou pour d’autres usages tels que la préparation d’autres recettes comme le pudding. Vous pouvez également les offrir aux employés à un moindre coût. Ainsi, les produits n’occasionnent pas de grosses pertes sur la trésorerie de la boulangerie ou de la pâtisserie et feront des heureux.

Laissez un commentaire



commentaires