Comment mettre en place une offre de snacking en boulangerie ?

 Article précédent Article suivant 
posté le 17 Octobre 2018 / par Pousstronic

La définition du snacking a évolué avec le temps. Auparavant, on entendait par « snacking » toute préparation culinaire prêt à être consommée rapidement et en dehors des repas. Aujourd’hui, le snacking est une attitude, une manière de se restaurer générée par le mode de vie des travailleurs de plus en plus occupés, prenant leur repas entre deux rendez-vous importants.

Le marché du snacking est de plus en plus florissant. Adopté par les boulangers-pâtissiers, ce type de restauration rapide enregistre un chiffre d’affaires allant jusqu’à 35 % de celui de leur propre activité.

Si vous êtes un boulanger-pâtissier et envisagez de mettre en place un coin snacking, voici les trois principales actions qui constituent le fondement du montage du projet.

La réflexion, le business plan

La première action est la réflexion. La mise en place d’un snacking dans une boulangerie est un projet à ne pas prendre à la légère, car mal préparé, il risque de l’emporter sur l’activité principale. Le contraire peut aussi survenir : un projet de snacking négligé risque de faire fuir la clientèle, y compris les clients qui avaient l’habitude d’acheter du pain à la boulangerie. N’hésitez donc pas à établir un business plan détaillé à l’avance.

La formation

La seconde action est la formation. Vous n’êtes pas le seul à avoir un tel projet en tête pour booster votre activité. Sachez alors que les formations existent, à ne citer que celle prodiguée par l’Institut National de la Boulangerie-Pâtisserie ou INPB via un formateur compétent. La formation va débuter par un diagnostic, suivra l’examen de la zone de chalandise et de la gamme existante. De ces données seront déduits des conseils pour améliorer les recettes en fonction du type de vente préconisé et selon la clientèle visée. On n’oublie pas les équipements nécessaires comme le mange-debout, le matériel de réchauffage, la machine à café et le dispositif de réfrigération. L’aménagement de la boutique est une autre affaire aussi importante, tout comme l’animation de la vitrine, la formation des équipes dédiées et la gestion des files d’attente.

Le déploiement du projet

Une bonne étude des instants de consommation est indispensable afin d’éviter les risques d’invendus. L’offre de snacking ne se limite pas au déjeuner.

Une bonne gestion de la production minimise également les risques d’invendus. Commencez par produire vos paninis, sandwichs, quiches, chaussons en petites quantités. Notez le temps de chaque étape de production ainsi que le temps total et tenez-en compte afin de ne pas faire attendre le client.

Laissez un commentaire



commentaires