Confiseur chocolatier : comment se lancer ?

 Article précédent Article suivant 
posté le 02 Août 2019 / par Publika Dev

Les Français se situent au 5e rang mondial des plus grands consommateurs de chocolat au monde. Ce produit est l’un des produits de consommation les plus porteurs pour l’économie française ! Toutefois, travailler le chocolat requiert une certaine maîtrise et une certaine rigueur. Les conseils qui vont suivre vous guideront pour vous lancer dans ce métier.
 

Les formations à suivre


 
Même si vous n’avez pas eu la chance de fréquenter un lycée professionnel, vous pouvez tout de même vous orienter vers le métier de confiseur chocolatier en suivant les formations requises après l’obtention de votre bac.
En France, pour devenir chocolatier confiseur, il faut d’abord suivre une formation professionnelle afin d’obtenir un CAP chocolatier confiseur.
Deux procédures différentes peuvent être empruntées à savoir : l’apprentissage direct qui dure 2 ans, ou bien l’apprentissage d’1 an qui se déroule après l’obtention d’un CAP pâtisserie. Il est à noter que la formation directe n’est accessible que dans 6 établissements en France.
La formation de base est plus ou moins facile à suivre. Or, si vous souhaitez vous perfectionner dans le métier, il sera nécessaire de poursuivre votre formation.  Vous pouvez, par exemple, suivre une formation supplémentaire de 2 ans sanctionnée par un BTM chocolatier confiseur. Ce qui pourra vous être utile si vous souhaitez concourir pour le meilleur ouvrier de France.
Enfin, il existe aussi l’Université du chocolat et de la confiserie pour ceux qui veulent aller au-delà d’une simple formation professionnelle.
 

Passion et talent à mettre en avant


 
Il est évident que le métier de chocolatier confiseur nécessite une formation spécialisée comme tout métier d’artisan. Seulement, il est nécessaire pour un confiseur d’être animé par la passion, et d’être doté d’un certain talent. En effet, le consommateur, avant même de goûter aux confiseries, doit être attiré par leurs visuels. Ainsi, ce n’est pas le bon mélange d’ingrédients aboutissant à un goût exquis qui sera le premier critère à satisfaire. Ce sont d’abord les yeux qui vont réveiller les papilles gustatives des consommateurs potentiels ! Et pour que la magie opère, il faut du talent et de la passion.
Vous devez également travailler votre imagination en vue de donner vie à vos produits. Les produits à vendre doivent donc suivre les tendances et la saisonnalité comme les différentes fêtes nationales et évènements. Par ailleurs, veillez à ce que vos travaux soient bien finis avec soin et minutie. Ce sont les détails qui jouent en votre faveur.
 

Les futures perspectives possibles


 
Au début de votre carrière, il vous sera conseillé d’intégrer une entreprise assez connue dans le secteur pour pouvoir vous perfectionner. Et au fil du temps, après avoir acquis quelques expériences, vous pourrez monter votre propre entreprise et devenir à votre tour propriétaire.
Mais dans la pratique, il n’est pas rare de voir les nouveaux diplômés se hisser dans le rang des grands artisans du chocolat, mais cela est risqué. Alors, il est plus prudent d’acquérir plus d’expérience. Et puis, comme on dit : « petit à petit, l’oiseau fait son nid », vous saurez quelles sont les bases pour pouvoir réussir dans votre domaine, et vous pourrez ainsi vous lancer avec confiance dans la création de votre propre entreprise !
 

Laissez un commentaire



commentaires