Devenir traiteur : Tout ce qu’il faut savoir pour s’installer à son compte

 Article précédent Article suivant 
posté le 16 Septembre 2019 / par Publika Dev

Le métier de traiteur est un métier noble qui doit être exercé avec passion et amour. Devenir traiteur est donc une très bonne ambition. Toutefois, il est important de satisfaire les conditions requises avant de se lancer pour ne pas finir sur la paille, car la concurrence est assez rude dans ce métier.
 

Des formations spécialisées


Le traiteur, c’est la personne qui s’occupe du volet gastronomique d’un évènement. Formé principalement en art de la cuisine et de l’hôtellerie, le traiteur cuisine et sert des convives. L’organisation se fait en équipe. Le choix des ingrédients et du mode de cuisson, la présentation des plats, tout cela requiert un degré d’habilité. En d’autres termes, être traiteur n’est pas dédié à tous ceux qui souhaitent cuisiner ou offrir des plats à un groupe de personnes. Au contraire, c’est tout un art qui nécessite un dur labeur et une maîtrise, car il ne suffit pas de savoir cuisiner des plats.
Ainsi, il faut d’abord suivre des formations spécialisées en art culinaire, mais aussi en restauration et hôtellerie, avant de se lancer dans le métier de traiteur. Encore faut-il préciser que le traiteur peut travailler pour le compte d’autrui ou pour son propre compte. Dans le deuxième cas, il est classé parmi les auto-entrepreneurs.
 

Maîtrise de la gestion de la réception

 
Pour maîtriser la gestion de la réception, puisque le traiteur en a vraiment besoin, il faut se former en hôtellerie et restauration. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une prestation de service. Donc, une bonne relation client s’impose. D’abord, la gestion de la réception consiste à l’élaboration de la commande jusqu’au dressage et au service.
La commande englobe l’enregistrement de la date et du lieu où va se dérouler la réception, le menu à servir tout comme le type de service, que ce soit un simple cocktail, un menu gastronomique ou encore un buffet à volonté. Il importe ensuite l’agencement du lieu de réception, des chariots, le dressage des tables ou du buffet, et enfin le service à proprement dit. Le dressage des tables est un art en soi. En effet, il sollicite un sens artistique afin de donner vie à l’ensemble du décor. Quant à la présentation des mets, vous devez y apporter votre touche personnelle, car celle-ci fait appel à vos talents en sus des formations que vous avez reçues.
 

Les formalités administratives


Si vous avez les qualités requises pour pouvoir exercer en tant que traiteur, n’oubliez pas qu’il faut, en outre, remplir certaines formalités administratives pour ne pas vous fondre dans l’informel. Ainsi, en tant qu’artisan, vous devez être titulaire de l’un des diplômes suivants : un certificat d’aptitude professionnelle (CAP) ou un brevet d’études professionnelles (BEP). Sinon, il faut avoir déjà travaillé dans le domaine pendant 3 ans. Et ce n’est pas tout, en exerçant, vous êtes votre propre patron. Vous devez alors avoir un bon sens de l’organisation pour les tâches administratives. Au cours de l’exercice de votre métier, vous devez respecter les normes imposées dans ce domaine afin de garantir la sécurité alimentaire.
 
 
 

Laissez un commentaire



commentaires