Les chiffres clés du secteur de la boulangerie

Article suivant 
posté le 22 Juillet 2020 / par Pousstronic

Les statistiques communiquées lors de la dernière Convention internationale de la boulangerie moderne (CIBM), qui s’est tenue en novembre 2019 à Paris, permettent d’en savoir plus sur l’état actuel du marché. La boulangerie artisanale confirme sa place en remportant l’adhésion de 95% des consommateurs.

Les lieux où l’on achète son pain

 

En France, 95% des consommateurs achètent leur pain en boulangerie artisanale. Cependant, 47% des personnes interrogées s’approvisionnent également dans les grandes surfaces. Les 5% restants reviennent aux chaînes de boulangerie, aux points chauds et aux superettes. La qualité du pain est la première raison qui motive l’achat pour 71% des interviewés. Quant aux produits, le pain est acheté par 91% des consommateurs, les viennoiseries 5,5%, les pâtisseries 1,6% et les produits de snacking 1,4%.

Les critères d’achat

 

Pour sept personnes sur dix, le choix de farines de qualité est le facteur le plus important, tandis que pour 56% d’entre eux, c’est la capacité à produire des pains variés. La fraîcheur du pain à toute heure est exigée par 50% des consommateurs, alors que la notion de relation client ne pèse que 17% dans l’évaluation des qualités et des compétences d’un boulanger. Et parmi les critères de choix d’achat de pain frais, le savoir-faire du boulanger importe pour 15,6% des consommateurs.

Les types de pains les plus achetés

 

Avec 60% des réponses positives, les baguettes de tradition française ou classiques sont les plus consommées en France, suivies des pains aux céréales, au seigle ou complet qui en recueillent 50%. Sept personnes sur dix déclarent n’avoir pas changé de produit depuis cinq ans. Le qualificatif « délicieux » est utilisé par les consommateurs. En revanche, seulement 29% des personnes interrogées achètent du pain bio, notamment en raison de son caractère "sain" et "respectueux de l’environnement".

Le prix du pain

 

Pour 67% des Français, un pain de bonne qualité coûte logiquement plus cher, et ils sont d’accord pour débourser plus, alors que le reste pense que le pain à faible prix peut aussi être du bon pain. Une baguette de tradition coûte en moyenne 1,05 euro, mais quatre personne sur cinq se disent prêtes à la payer jusqu’à 1,15 euro. Pour la moitié des consommateurs, le prix ne devrait pas excéder 1,45 euro.

Les attentes des consommateurs

 

Pour 40% des Français, l’évolution de la boulangerie vers le snacking représente un danger pour le savoir-faire traditionnel, en particulier pour les plus de 56 ans. Pour les 60% restants, une offre de snacking de qualité supérieure à celle qui est proposée par l’industrie agroalimentaire vendue en grande surface est un signe positif. Pour une très large majorité (92%), le domaine légitime du boulanger doit se limiter aux sandwiches. Pour eux, les professionnels ne doivent pas vendre des produits industriels. Parmi ces 90%, 61,4% pensent que le boulanger artisanal ne doit vendre que du pain, des viennoiseries, des pâtisseries et des chocolats de tradition. Seulement 7,5 % trouvent que le métier doit évoluer vers la restauration rapide, et ne doit pas se cantonner simplement au sandwich.

Laissez un commentaire



commentaires

06/09/2020 à 15h13
Woerner
équipementier pousstronic

Qui sommes-nous ?

Pousstronic, spécialiste/équipementier pour les boulangeries, patisseries, snacking et métiers de bouche.

Catégories

Articles récents

Vous aimez notre blog

Inscrivez-vous et recevez nos derniers articles