Les étapes à respecter pour se lancer dans la boulangerie bio

 Article précédent Article suivant 
posté le 30 Août 2018 / par Pousstronic

Vous souhaitez ouvrir une boulangerie bio, mais vous ne savez pas par où commencer ? Évidemment, à part les démarches administratives obligatoires, vous devez également prendre en compte certains éléments pour le lancement de votre commerce bio. Découvrez dans cet article les différentes étapes à suivre pour la réalisation de votre projet.

Adhérer à un organisme certificateur

Vous devez avant tout contacter un organisme de contrôle agréé par l’État. En France, vous avez le choix entre six organismes à savoir Qualité-France SAS, ACLAVE, ECOCERT France SAS, SG ICS, ULASE, et AGROCERT. Lorsque vous aurez choisi l’organisme qui vous convient, vous signerez un contrat, et vous devez envoyer une attestation d’engagement au mode de production biologique, et un auditeur viendra vous rendre visite. Chaque année, un contrôleur s’assure de la conformité du processus de fabrication des produits proposés dans votre boulangerie bio. À part le contrôle annuel, il peut également arriver que des contrôles inopinés soient réalisés.

Faire une déclaration de votre activité

Sachez aussi que l’activité de fabrication de produits provenant de l’agriculture biologique doit être notifiée tous les ans auprès de l’Agence BIO. Ensuite, vous pourrez figurer dans l’annuaire des préparateurs bio. Le formulaire de notification vous sera transmis par l’organisme certificateur ou bien par l’Agence BIO sur une simple demande. Quand vous aurez complété votre formulaire, vous devez l’expédier à l’Agence BIO en y joignant la copie de l’attestation d’engagement donnée par votre organisme certificateur. Puis, chaque année, vous recevrez continuellement des notifications.

Suivre la règle des 95%

Puisque vous envisagez de vous lancer dans la boulangerie bio, notez que vous devrez utiliser au minimum 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Ce pourcentage est donné par rapport à la farine, l’ingrédient principal, et ne considère pas l’eau et le sel. Cela est aussi valable et s’applique aux ingrédients secondaires comme les œufs, le sucre, le chocolat, les fruits, surtout si vous lancez une pâtisserie et voulez mettre en vente des gâteaux ainsi que des viennoiseries bio.

Autrement dit, la farine que vous utiliserez pour vos produits devra être totalement bio. Par ailleurs, n’oubliez pas de demander à votre fournisseur un certificat de garantie de production biologique de la farine qu’il vous aura livrée. Pour les 5% d’ingrédients restants, ils sont constitués des matières premières qui ne sont pas biologiques. Parmi ces ingrédients autorisés, nous pouvons citer par exemple les graines de sésame, les additifs comme les acides ascorbiques et les lécithines, ou encore les auxiliaires technologiques.

Laissez un commentaire



commentaires