Quelle formation pour exercer le métier de chocolatier ?

 Article précédent Article suivant 
posté le 26 Juin 2019 / par Publika Dev

Avoir les mains qui sentent bon le chocolat toute l’année, créer des saveurs étonnantes et les goûter ensuite, le métier de chocolatier en fait rêver plus d’un. Qui n’a pas rêvé de travailler dans l’usine de chocolat du film « Charlie et la chocolaterie » ? Même si l’univers fantastique du film n’est pas réel, le métier est accessible pour ceux qui sont vraiment intéressés. Découvrez quel chemin vous devez emprunter pour réaliser ce rêve d’enfant.
 

Le cœur du métier de chocolatier


 
Comme son nom l’indique, le métier tourne autour de ce produit adulé du monde entier : le chocolat. Ce métier consiste à créer toutes sortes de confiseries autour du chocolat. Ce produit doit être « chouchouté » en permanence, car il possède des propriétés uniques. Pour arriver à créer les petites gourmandises en chocolat que l’on croque avec plaisir, il y a, derrière, un travail de titan. La matière qui est mise à l’honneur ici doit être sublimée sans être dénaturée. C’est là toute la complexité du travail. Pour arriver à maîtriser toutes les techniques, il faut des années d’expérience, mais il y a aussi des formations auxquelles on se consacre entièrement.
 

Le parcours étudiant


 
Pour beaucoup de métiers spécialisés comme celui-ci, il y a des formations de courte durée qui permettent d’y accéder. En plus de cela, on peut commencer dès son assez jeune âge. Au sein d’un lycée professionnel ou dans un centre de formation des apprentis, il est possible de suivre la formation de deux ans qui vous donne accès au CAP chocolatier-confiseur. Ce certificat d’aptitude professionnelle peut vous ouvrir les portes du métier. Pour un niveau bac, vous pouvez aussi opter pour le brevet technique des métiers (BTM) de chocolatier-confiseur. D’autres alternatives sont aussi possibles. Vous pouvez par exemple passer un baccalauréat professionnel boulanger-pâtissier pour ensuite vous spécialiser dans le métier de chocolatier avec la mention complémentaire (MC) chocolaterie confiserie.
 

Les compétences et qualités requises


 
En plus d’être un artisan, un chocolatier est aussi un artiste. Pour arriver à façonner des créations alléchantes et appétissantes, il faudra qu’il ait en lui une belle imagination et une créativité marquée. Ces capacités ne s’apprennent pas à l’école, mais se développent au fur et à mesure que l’on acquière de l’expérience dans le domaine. Le chocolatier doit aussi avoir un sens inné de l’esthétisme pour arriver à des créations délicates et raffinées. Il peut travailler dans des établissements étoilés où cette qualité est primordiale. Au-delà de cela, le métier exige aussi une certaine autonomie et une capacité à travailler dans tous les environnements possibles. Il doit savoir s’adapter à toutes les situations, car à la longue, le travail n’est pas toujours une partie de plaisir, avouons-le, comme tout travail, d’ailleurs. En outre, il est nécessaire que son sens des proportions soit aiguisé. Les quantités sont primordiales pour les créations chocolatées. Il ne faut en aucun cas se tromper, sinon le travail n’aboutira jamais. La complexité du travail de la matière exige cela, car une dose trop élevée d’un seul ingrédient peut gâcher tout ce qui a été fait auparavant.

Laissez un commentaire



commentaires