Snacking : le pain de mie gagne des adeptes !

 Article précédent Article suivant 
posté le 30 Janvier 2020 / par Publika Dev

Tout d’abord, pourquoi le snacking en boulangerie ?  Parce qu’il constitue tout simplement un levier de développement rapide de l’entreprise. Le pain de mie fait fureur ! Il tend même à voler la vedette au bon pain classique. Pourquoi, comment, qui, quand et où en consomme-t-on ?

 

Le premier responsable : le mode de consommation

 

Le succès du pain de mie peut s’expliquer par la tendance à consommer du pain pendant les repas. Serait-ce parce qu’il est plus facile à digérer ? Sans doute, car même les tout-petits qui sont dépourvus de toutes leurs dents arrivent à en manger par petits morceaux. Ce serait cependant trop facile de donner une telle explication, sachant que ce type de pain n’est tout de même pas recommandé par les diététiciens en raison de sa forte teneur en lipides et en sucres rapides, à moins qu’il ne s’agisse de pain de mie nature sans croûte d’une gamme sans huile de palme (à noter que l’huile de palme contient près de 50 % d’acides gras saturés, graisses nocives pour la santé). Mais justement, les boulangers ont compris la leçon et ont rectifié leur tir en proposant du pain de mie beaucoup plus sain avec l’aide des nutritionnistes.
 
Autre forme de mode de consommation qui explique le succès du pain de mie : le pain grillé au petit-déjeuner et à la collation. C’est à ces moments-là qu’on en consomme le plus. On peut dire que c’est le principal allié du grille-pain. En plus, ceux qui sont pressés de rejoindre leur travail peuvent le consommer rapidement, et ils en raffolent. Quoi de mieux ?

 

Un marché en croissance progressive

 

L’intérêt pour le pain de mie croît donc lentement, mais sûrement, et cela ne date pas d’hier. Un tel intérêt accru a été observé depuis plus d’une bonne vingtaine d’années. Boulangers, consommateurs amateurs et passionnés, trouvent divers moyens de le présenter : sous forme de croque-monsieur, de sandwich, de canapés divers avec des garnitures très variées à déguster lors des apéritifs dînatoires, etc.
 
L’amélioration de la valeur nutritionnelle du pain de mie fait qu’il n’est plus cantonné à son ancien rôle de nourriture de dépannage comme les biscuits, les viennoiseries ou les chips. Il vaut beaucoup plus à tel point de figurer dans le menu du déjeuner voire du souper.

 

Quelques rappels en chiffres

 

On estime que le pain de mie n’est pas près d’arrêter d’attirer des adeptes. Déjà, aux alentours de 2010-2011, ce type de pain pré-emballé a connu une croissance de +3,7 % en valeur, et de +0,9 % en volume. Sur un chiffre d’affaires de 561,3M€, le pain de mie occupe un gros segment allant jusqu’à 349M€ avec une croissance de +4,1 % (Source : SymphonyIRI, CAM au 3.7.2011, en HM, SM, HD, évolution vs 2010).
 
On peut donc dire qu’actuellement, le pain de mie se positionne comme l’un des principaux concurrents de la baguette. Certes mais la réalité est bien là et même si ce pain pré-emballé a ses adeptes, il a encore du chemin à faire avant de détrôner la traditionnelle baguette, symbole de l’hexagone tout entier.

 

Laissez un commentaire



commentaires

Qui sommes-nous ?

Pousstronic, spécialiste/équipementier pour les boulangeries, patisseries, snacking et métiers de bouche.

Catégories

Articles récents

Vous aimez notre blog

Inscrivez-vous et recevez nos derniers articles